Simulation sur mannequin ou simulation informatique (serious game) ?

L’exemple du simulateur numérique sur le syndrome coronaire aigu

La formation des professionnels de santé par la simulation est en pleine expansion en France. La simulation haute-fidélité, avec mannequins, nécessite des ressources importantes : formateurs, locaux, coûts d’acquisition et de maintenance. La simulation numérique contourne ces limites et devient un outil indispensable dans les parcours pédagogiques en santé.

Sophie mercredi 28.03.2018, 10:36

L’exemple du simulateur numérique sur le syndrome coronaire aigu

La formation des professionnels de santé par la simulation est en pleine expansion en France. La simulation haute-fidélité, avec mannequins, nécessite des ressources importantes : formateurs, locaux, coûts d’acquisition et de maintenance. La simulation numérique contourne ces limites et devient un outil indispensable dans les parcours pédagogiques en santé.

Dans cette logique, un premier simulateur numérique sur le syndrome coronarien aigu (SCA) a été développé en 2013. Et une étude a été menée pour en évaluer la valeur pédagogique et l’intérêt pour l’évaluation des compétences, dont les résultats ont été présentés lors de l’édition 2014 du congrès de la Société Française d’Anesthésie et de Réanimation (SFAR).

 

Le serious game SCA

 

Le serious game (SG) sur le syndrome coronarien aigu (SCA) reprend deux scénarios utilisés avec des mannequins haute-fidélité : infarctus du myocarde avec élévation du segment ST (STEMI) et infarctus du myocarde sans élévation du segment ST (NSTEMI).

Dans la peau d’un urgentiste puis d’un cardiologue, l’utilisateur assure la prise en charge globale du patient jusqu’à sa sortie de l’hôpital. Différents objectifs pédagogiques sont abordés : s’entraîner, évaluer son savoir-faire et valider ses acquis par rapport aux recommandations européennes les plus récentes dans le domaine du SCA (diagnostic, examens, prescriptions).

 

L’étude

 

Les deux outils – SG et mannequin – sont étudiés chez 24 étudiants, répartis aléatoirement dans deux groupes. Chaque groupe a répondu à un test de connaissances (QCM) en amont de la séance de simulation. Une note est établie à l’issue de chaque séance : de manière automatique pour le SG et par deux évaluateurs pour le mannequin. Puis, la satisfaction des utilisateurs a été évaluée avec des questionnaires : facilité d’utilisation, engagement, immersion, envie de revenir et exactitude de la note attribuée.

 

Les résultats

 

Les outils obtiennent de bons résultats dans l’engagement, l’envie de revenir et l’immersion, sans différence significative entre les deux. La concordance des notes est excellente dans les deux dispositifs, avec une très bonne acceptation de la part des utilisateurs. De plus, le SG a obtenu une meilleure évaluation pour la facilité d‘utilisation.

Les deux dispositifs permettent une évaluation correcte des utilisateurs. La simulation avec mannequin évalue plus efficacement les compétences non techniques mais nécessite plus de ressources et plus de temps. Alors que le SG permet une évaluation en temps réel, contrairement au mannequin. Des études sont toujours en cours pour approfondir les évaluations et comparaisons de la valeur d’apprentissage.

Dans la même catégorie

Medusims vous présente son nouveau logo

En ce début d’année, l’équipe de Medusims vous souhaite une excellente année 2019 !   Ce début d’année est aussi l’occasion pour nous de faire peau neuve et de vous présenter notre nouveau logo.   Ce logo se décline également maintenant pour l’ensemble de nos plateformes d’entrainement médical par simulation numérique :       […]

Lire
En 2018 Medusims a poursuivi sa croissance avec ses plateformes d’entraînement

Au nom de toute l’équipe Medusims®, nous vous souhaitons d’excellentes fêtes de fin d’année et une merveilleuse année 2019 !   Revenons sur l’année 2018 : Medusims® a poursuivi sa croissance avec ses plateformes d’entraînement par Simulation Médicale Numérique.   Tout d’abord grâce à Perinatsims® – plateforme d’entraînement en obstétrique et néonatalogie – pour laquelle, en plus […]

Lire
Le CHU DIJON BOURGOGNE poursuit sa stratégie d’innovation avec des formations numériques dédiées à l’urgence avec TRAUMASIMS

Les professionnels de santé sont-ils efficacement entraînés pour faire face aux situations exceptionnelles ? Le CHU DIJON BOURGOGNE poursuit sa stratégie d’innovation avec des formations numériques dédiées à l’urgence avec TRAUMASIMS   La question cruciale de l’entraînement des compétences dans les scènes d’urgence Face à la révolution du numérique et de l’IA dans le domaine de […]

Lire
Qu’est-ce que l’entraînement médical ?

Une réponse possible : des exercices de compétence pour hisser ou maintenir sa pratique au niveau des recommandations cliniques en vigueur. Dans la pleine conscience des limites de cette partition, convenons que les connaissances s’acquièrent lors de formations et que les compétences s’exercent avec l’entraînement. Par compétence, on entend une capacité d’action. La Haute autorité […]

Lire