Simulation sur mannequin ou simulation informatique (serious game) ?

L’exemple du simulateur numérique sur le syndrome coronaire aigu

La formation des professionnels de santé par la simulation est en pleine expansion en France. La simulation haute-fidélité, avec mannequins, nécessite des ressources importantes : formateurs, locaux, coûts d’acquisition et de maintenance. La simulation numérique contourne ces limites et devient un outil indispensable dans les parcours pédagogiques en santé.

Mélissa mercredi 28.03.2018, 10:36

L’exemple du simulateur numérique sur le syndrome coronaire aigu

La formation des professionnels de santé par la simulation est en pleine expansion en France. La simulation haute-fidélité, avec mannequins, nécessite des ressources importantes : formateurs, locaux, coûts d’acquisition et de maintenance. La simulation numérique contourne ces limites et devient un outil indispensable dans les parcours pédagogiques en santé.

Dans cette logique, un premier simulateur numérique sur le syndrome coronarien aigu (SCA) a été développé en 2013. Et une étude a été menée pour en évaluer la valeur pédagogique et l’intérêt pour l’évaluation des compétences, dont les résultats ont été présentés lors de l’édition 2014 du congrès de la Société Française d’Anesthésie et de Réanimation (SFAR).

 

Le serious game SCA

 

Le serious game (SG) sur le syndrome coronarien aigu (SCA) reprend deux scénarios utilisés avec des mannequins haute-fidélité : infarctus du myocarde avec élévation du segment ST (STEMI) et infarctus du myocarde sans élévation du segment ST (NSTEMI).

Dans la peau d’un urgentiste puis d’un cardiologue, l’utilisateur assure la prise en charge globale du patient jusqu’à sa sortie de l’hôpital. Différents objectifs pédagogiques sont abordés : s’entraîner, évaluer son savoir-faire et valider ses acquis par rapport aux recommandations européennes les plus récentes dans le domaine du SCA (diagnostic, examens, prescriptions).

 

L’étude

 

Les deux outils – SG et mannequin – sont étudiés chez 24 étudiants, répartis aléatoirement dans deux groupes. Chaque groupe a répondu à un test de connaissances (QCM) en amont de la séance de simulation. Une note est établie à l’issue de chaque séance : de manière automatique pour le SG et par deux évaluateurs pour le mannequin. Puis, la satisfaction des utilisateurs a été évaluée avec des questionnaires : facilité d’utilisation, engagement, immersion, envie de revenir et exactitude de la note attribuée.

 

Les résultats

 

Les outils obtiennent de bons résultats dans l’engagement, l’envie de revenir et l’immersion, sans différence significative entre les deux. La concordance des notes est excellente dans les deux dispositifs, avec une très bonne acceptation de la part des utilisateurs. De plus, le SG a obtenu une meilleure évaluation pour la facilité d‘utilisation.

Les deux dispositifs permettent une évaluation correcte des utilisateurs. La simulation avec mannequin évalue plus efficacement les compétences non techniques mais nécessite plus de ressources et plus de temps. Alors que le SG permet une évaluation en temps réel, contrairement au mannequin. Des études sont toujours en cours pour approfondir les évaluations et comparaisons de la valeur d’apprentissage.

Dans la même catégorie

Ecole du Val-de-Grâce : séance d’entraînement avec Traumasims, une plateforme de Medusims

L’Ecole du Val-de Grâce est aussi impressionnante que prestigieuse. C’est impressionnés que nous en avons franchi le portail, le mardi 22 mai dernier, pour encadrer un atelier d’entraînement au triage médico-chirurgical.

Lire
Présentation d’un article du projet de recherche MacCoy Critical au congrès Segamed

  Pendant le Congrès Segamed à Nice les 19 et 20 janvier 2018, les chercheurs des laboratoires de recherche ilumens et LATI de l’Université Paris Descartes ont présenté un des articles scientifiques issu du projet de recherche MacCoy Critical. Medusims participe à ce projet de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) sur 42 mois pour […]

Lire
De nouvelles perspectives dans la formation médicale virtuelle et l’évaluation, jeux sérieux et plateformes numériques

Les jeux vidéo ne sont plus uniquement considérés comme un divertissement. En effet, ils apparaissent dorénavant comme un outil innovant dans les formations des professionnels de santé, au travers des jeux sérieux (serious games en anglais), des simulateurs médicaux numériques.

Lire
Analyse de Perinatims par les chercheurs du projet MacCoy Critical à Segamed

Les chercheurs du projet de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) MacCoy Critical ont présenté une revue de l’histoire de la simulation obstétricale lors du congrès SEGAMED 2016, dans laquelle ils ont fait une analyse de Perinatsims comme le meilleur représentant d’un simulateur de haute-fidélité de niveau 5 d’Alinier, simulateur qui permet l’amélioration de la […]

Lire